Goku n’a obtenu qu’une seule forme de Super Saiyan parce qu’Akira Toriyama en avait assez qu’il devienne trop macho : « Je voulais rectifier le tir »

Les personnages de manga et d’anime ont toujours évolué avec le temps, et certains ont nécessité des ajustements cruciaux pour demeurer pertinents et appréciés. L’un de ces personnages emblématiques, Son Goku, créé par Akira Toriyama, a subi des transformations significatives à travers les séries « Dragon Ball Z » et « Dragon Ball Super ». C’est principalement pour éviter que Goku paraisse trop macho que Toriyama a changé son apparence. Explorons en détail pourquoi et comment ces modifications ont été apportées.

Les transformations de goku : évolution du super saiyan

La série « Dragon Ball » est bien connue pour ses diverses transformations de personnages, en particulier celles de Goku, le guerrier Saiyan. Chaque transformation apportait non seulement de nouvelles capacités, mais aussi une apparence différente et marquante. Jetons un œil à ces transformations et à leur impact sur l’image de Goku.

Super saiyan : la naissance d’une légende

Lorsque Goku atteint pour la première fois le niveau de Super Saiyan dans « Dragon Ball Z », cela représente un tournant majeur dans l’histoire de l’anime. Avec ses cheveux devenus blonds, ses yeux verts, et une musculature encore plus marquée, Goku devient l’incarnation d’un héros surpuissant, souvent perçu comme macho.

Les autres formes super saiyan : de plus en plus macho

Au fil de la série, Goku découvre et maîtrise plusieurs autres formes de Super Saiyan, chacune plus impressionnante que la précédente :

  • Super Saiyan 2 : Encore plus puissant, avec des éclairs autour de son aura.
  • Super Saiyan 3 : Changement radical avec des cheveux très longs et une musculature démultipliée.
  • Super Saiyan 4 (non canon) : Ajout de fourrure rouge et de pupilles jaunes, augmentant encore l’apparence musclée de Goku.

Toutes ces formes renforcent l’image de Goku en tant que combattant invincible et masculin, ce qui finit par exaspérer son créateur,

Ce combat intense illustre non seulement l’évolution de Goku, mais aussi la philosophie de Toriyama sur l’importance de la persévérance et de la croissance intérieure plutôt que la simple force physique.

Pourquoi le nombre de six saiyans ?

Quand on interroge Akira Toriyama sur le choix du nombre de six Saiyans nécessaires pour la transformation en Super Saiyan God, il répond simplement qu’il s’agissait d’un chiffre commode pour l’intrigue. Ce chiffre a également permis de renforcer le lien entre Goku et ses alliés, rendant la transformation encore plus significative sur le plan émotionnel et narratif.

Le choix artistique et narratif de toriyama

Les changements apportés à l’apparence de Goku sont bien plus qu’une simple modification esthétique. Ils reflètent une philosophie créative et un désir de diversifier les arcs narratifs et visuels de la série. Toriyama, en soulignant les limites physiques tout en accentuant la profondeur spirituelle et émotionnelle de ses personnages, a su maintenir l’intérêt des fans sur plusieurs décennies.

Les transformations, un outil narratif puissant

Les transformations de Goku ont toujours été un élément essentiel de « Dragon Ball ». Elles ne servent pas seulement à augmenter la puissance du personnage, mais sont également employées pour explorer de nouveaux aspects de son caractère. Dans ce contexte, la transformation en Super Saiyan God est particulièrement intéressante car elle met en lumière la dimension spirituelle de Goku.

Enfin, il est clair que les choix de Toriyama concernant l’apparence de Goku sont profondément enracinés dans un désir d’évoluer de manière significative et réfléchie. En évitant de rendre Goku trop macho et en se concentrant sur la croissance spirituelle et la diversité des transformations, il a su renouveler l’intérêt des fans et maintenir la pertinence de son œuvre majeure.

Ce changement illustre bien que, même les héros les plus puissants, ont besoin de garder un équilibre entre force brute et sagesse, natures physique et intérieure, ce qui rend leur parcours et leur évolution d’autant plus captivants.

DgéDgé
Retour en haut