Bonne année 2013, rétrospective 2012 de l’actualité Project DIVA

Champagne et petits fours ingurgités, décembre cédant sa place à janvier dans le cycle calendaire et une unité de plus au compteur : pas de doute, nous sommes passés en 2013 ! ProjectDIVA.fr tient à vous souhaiter une excellente année et vous remercier de votre fidélité et de vos participations. L’année qui s’achève aura été particulièrement riche pour les jeux Miku Hatsune et la franchise Project DIVA. Voilà l’occasion de dresser une rétrospective sur les événements marquants de 2012, tout en se concentrant sur la future cuvée 2013 !

L’actualité 2012 fut principalement marquée par la sortie de Project DIVA f. SEGA a profité du changement de support pour repartir sur de nouvelles bases en terme de contenu, délaissant l’héritage des opus PSP. Si Project DIVA f n’a pas révolutionné la série, il a démontré le savoir-faire et le sérieux des équipes de développement. Avec son travail d’orfèvre sur la mise en scène des PV, ses nombreux modules et ses accessoires, Project DIVA f a pris le pari d’apporter une intégration du tactile réussie.

Toutefois, cet épisode PSVita ne s’est pas uniquement illustré sur le plan vidéoludique : on retiendra la campagne promotionnelle gargantuesque dont a bénéficié le jeu, entre une série de petits concerts DAIBA de DIVA, le spectacle d’eau Summer’s End 39 Festival, l’organisation d’un spot publicitaire avec 150 figurants ou encore le concours de design PIAPRO. Toutes ces dépenses, cumulées au long développement de deux ans du jeu, l’emploi de nombreux artistes reconnus et la commande de six compositions inédites ont forcément abouti à un psychodrame interne : malgré un démarrage record pour la console, Project DIVA f ne permettait pas à SEGA de rentrer dans ses frais. Si les premières déclarations de la Team Project DIVA faisaient craindre pour l’avenir de la série, l’histoire connait un dénouement moins pessimiste : Project DIVA f a finalement bien atteint ses objectifs de vente pour l’année 2012 comme l’a indiqué SEGA le 29 décembre. Tout est bien qui finit bien.

2012 est également à marquer comme l’année de l’explosion des spinoffs. Hatsune Miku and Future Stars Project Mirai constitue la première incursion de la Team Project DIVA sur une console Nintendo. L’absence de support des jeux étrangers par la 3DS a indéniablement freiné l’enthousiasme et l’intérêt des joueurs pour le jeu. Il n’en demeure pas moins une belle transposition de l’univers Nendoroid. Malgré un contenu rachitique, les mécanismes de jeu bien huilés, la force visuelle de certains morceaux et son ambiance adorable sont autant d’atouts pour motiver les joueurs de s’intéresser au jeu avec la même ferveur qu’un Project DIVA. Conséquence inattendue, Project Mirai a permis l’émergence d’une nouvelle incarnation de Miku Hatsune, Mikudayo. Le personnage en costume assurant la promotion du jeu est en effet devenu très rapidement l’objet de moqueries et de centaines de détournements sur la toile japonaise. SEGA s’est emparé du phénomène en déposant son nom afin d’exploiter le filon.

En dehors de l’opus 3DS, la SEGA s’est également attaqué au marché porteur des mobiles : en l’espace d’un an, la série dérivée  Miku Flick a su surprendre en transposant de façon très satisfaisante la recette Project DIVA aux appareils iOS. En alliant tactile et divertissement, Miku Flick et Miku Flick/02 ont surtout permis aux joueurs de se mesurer entre eux via des classements mondiaux. Mieux, les deux applications constituent les première localisations de jeux Miku Hatsune en Occident. Un fait qui est loin d’être anecdotique quand on sait que SEGA teste maintenant depuis plus d’un an l’éventualité d’une sortie des Project DIVA en dehors du sol asiatique : en témoigne notamment la présence de Project DIVA f sur le salon de l’E3 2012 et les interrogations qu’ont pu soulever cette information. Les mobiles ont également reçu Music Girl Hatsune Miku et Hatsune Miku Live Stage Producer, deux jeux qui connaitront eux-aussi une localisation anglaise en 2013.

On retiendra aussi de 2012 la traditionnelle fournée du Dreamy Theater, dans sa version Project DIVA extend. A quelques exceptions près, Project DIVA Arcade a terminé de compiler le contenu des trois opus PSP. Malgré les différences de conception, la borne va désormais tenter d’intégrer des musiques et des modules issus de Project Mirai et de Project DIVA f. Enfin, sur le plan des concerts, SEGA et 5pb se sont associés afin de nous offrir le show phénoménal du Miku Day Celebration, composé du MikuPa♪ Live Party 2012 et le Final 39′s Giving Day. Malgré son prix, la compilation Blu-ray / CD 2Days Complete BOX regroupant le double concert s’est écoulée à 18 000 exemplaires lors de sa première semaine, s’emparant ainsi de la première place des ventes Blu-ray au Japon. Une première dans l’histoire de Miku Hatsune, qui écrase avec ce record les précédents chiffres des autres concerts en Blu-ray de la diva. Bien que le succès soit au rendez-vous, SEGA délaisse, du moins pour le moment, la série des concerts 39′s Giving Day. L’organisation des spectacles est désormais confiée à MAGES, qui nous a notamment proposé plus tard dans l’année un double concert à Taiwan et Hong Kong. SEGA continuera toutefois de prendre part à l’élaboration de la partie graphique de ces nouveaux spectacles, par l’intermédiaire de sa branche MARZA et avec l’assistance de la Team Project DIVA.

Après cette année particulièrement intense, doit-on s’attendre à ce que 2013 soit tout aussi prolifique ? Le début d’année risque d’être assez chargé : dès les 9 et 10 février 2013, la ville de Sapporo accueillera l’édition 2013 du MikuPa♪. Le mois suivant il faudra bien évidemment compter avec la version PlayStation 3 de Project DIVA F. Disponible le 7 mars, cette édition nous amènera 6 nouvelles musiques et 13 nouveaux modules, mais également deux nouveaux sticks HORI. Avec son tarif accessible, le mini-controller permettra notamment aux fans de s’équiper bien plus aisément. Le 28 du même mois, GUMI aura également droit à son propre jeu sur PSP. Si Megpoid the Music# n’est pas développé par SEGA, il retiendra tout de même notre attention vu la proximité et l’inspiration indéniable du jeu avec la franchise Project DIVA.

Outre les localisations anglaises de Music Girl Hatsune Miku et de Live Stage Producer, le mystère reste entier pour la suite du programme de l’année 2013. Il faudra se montrer attentif sur le Project DIVA Sousenkyo, cette grande enquête visant à proposer un remake des musiques des opus PSP sur PSVita et PS3. La Team Project DIVA est visiblement encore indécise sur la forme à adopter pour ce contenu lifté : DLC ou nouveau jeu. Vu le cycle de développement très court de SEGA, l’hypothèse d’une suite pour Project Mirai ou pour Project DIVA f reste enfin clairement envisageable. Une dernière chose, si vous vous intéressez également à l’actualité Miku Hatsune en dehors des jeux, n’hésitez pas à consulter le calendrier des sorties des albums VOCALOID, le listing des VOCALOID existants et futurs ou encore le listing des figurines VOCALOID réalisés par Sonic DX et Reload sur les forums.

ProjectDIVA.fr se tiendra toujours au rendez-vous pour vous informer des dernières actualités ! Une fois de plus, bonne année 2013 à vous tous !

9 Réponses à “Bonne année 2013, rétrospective 2012 de l’actualité Project DIVA”

  1. Virgile dit :

    Bonne Année ! Youpi ! Quelle bonne résolution Moogle ? Me laisser revenir sur le forum ? °D

  2. jujukazu dit :

    2012 a été une très grande année pour Miku, j’espère que sa va être encore le cas cette année.
    Pour cela, je compte sur vous pour être bien informé ^^

  3. Alkan dit :

    Bonne année !
    Et merci à Miku (et ses amis) pour tout ce qu’ils m’ont apporté cette année :) .

  4. Michel Alvim dit :

    Valeu Miku e equipe Project Diva Fr, e prospero ano de 2013 para Miku e o site Project Diva Fr.

  5. Zéfling dit :

    Bonne année et toujours plus de Miku pour 2013.

  6. rin-kagamine76 dit :

    Bonne année a tous!
    Par contre quand je clique sur le lien de la sortie des nouveau CD on me dit que la page est invalide…

Laisser un commentaire