MikuPa 2011, le jour d’après : bilan, images et polémique

Hier, le 9 mars, a eu lieu le concert MikuPa♪, édition 2011 du célébrissime événement 39′s Giving Day. Organisé cette année par 5pb, la grande messe des Vocaloids permettait une nouvelle fois d’admirer sur scène les prestations virtuelles de Miku, Luka, Rin et Len, accompagnés par de véritables musiciens. L’occasion pour nous de réaliser un premier bilan de cet événement qui a déjà fait couler beaucoup d’encre…

Pour débuter, parlons chiffres. Il était déjà acquis que le concert serait un franc succès commercial : les places s’étant arrachées en quelques heures après l’ouverture des réservations, l’événement a eu lieu à guichet fermé. La surprise est donc venu du très fort engouement suscité pour la retransmission vidéo sur Nico Nico Douga, qui a attiré plus de 160.000 personnes ! Il est d’ailleurs à noter que le site de partage de vidéos a bien assuré, les serveurs ayant largement tenu la charge à cet afflux massif d’internautes.

Si l’édition 2011 semble avoir remporter la bataille des chiffres, elle cale en revanche sur l’estime et la satisfaction des fans : tout juste après la fin du concert, les forums et les réseaux sociaux ont vu déferler de nombreuses personnes mécontentes. Des personnes ont même interpellé 5pb et son président sur Twitter afin de demander le remboursement des places. Mais qu’est-ce qui a bien pu provoquer l’ire des fans ?

La plus grande déception provient du mode de diffusion employé pour le concert. Après le grand succès de la projection holographique sur écran transparent de l’année dernière, une grande partie du public s’attendait à voir l’exploit se réitérer, et pourquoi pas, s’améliorer. Hélas, 5pb a privilégié une solution plus traditionnelle de diffusion sur un écran géant. Adieu la transparence de la scène, bonjour l’image plate et l’atténuation du sentiment de présence des idoles.

Les modèles utilisés pour les Vocaloids ont également prêté à discussion. Chapeauté par SEGA et l’équipe Project DIVA, l’aspect graphique a en effet abordé un rendu différent de l’année dernière, plus mat et aux teintes moins chaleureuses. Le contraste des personnages sur fond noir fait pour le coup mieux ressortir l’image, mais on perd indéniablement en charme.

La partie graphique n’est cependant pas la seule cause de mécontentements. Le concert a été divisé en deux parties avec une  très longue entracte durant laquelle les spectateurs ont du subir 30 minutes de publicité. Certains bruits de couloir parlent d’un problème technique ayant nécessité une telle pause. Cerise sur la gâteau, les places étaient plus chers que l’année dernière, et l’armada de produits dérivés vendus sur place, allant du parapluie à la nourriture, a pu donner à certains l’images que 5pb cherchait plus que tout à saigner les économies des fans.

Comme nous le précise Sorans, la polémique a pris une telle ampleur que Chiyomaru Shikura, le CEO de 5pb s’est exprimé sur Twitter, afin de présenter ses excuses au public insatisfait. Il peine cela-dit à justifier l’absence de projection holographique, se bornant  maladroitement à indiquer que le choix de l’affichage sur grand écran résultait des choix qui ont été fait par les organisateurs.

Pour autant, le reste du concert était-il mauvais ? S’il faut reconnaître que l’événement n’avait rien d’impressionnant sur le plan technologique, il faut en revanche saluer le travail effectué sur la prestation des Vocaloids. Dynamiques, vivants, les personnages ont multiplié les petites attentions à l’égard du public et des réactions très humaines, comme l’émotion de Miku pour la dernière chanson. Les chorégraphies et les regards étaient pour certains plus naturels. Autre point fort du concert, les très nombreux nouveaux costumes, inédits aux jeux Project DIVA. Difficile de savoir si ces modules seront réutilisés dans le futur de la série, mais c’est tout ce qu’on leur souhaite vu la qualité des costumes.

La sélection musicale était très bonne, avec beaucoup des classiques déjà aperçus dans la série Project DIVA mais également quelques nouveautés. On aurait aimé écouter plus de morceaux dans leur intégralité et non en medley, et l’instrumentalisation manquait peut être d’un brin de folie. Globalement, 5pb peine donc à raviver la flamme de l’année dernière.  Mais s’il a de quoi  être frustré par l’absence de diffusion sur écran transparent, il faut tout de même relativiser et distinguer les bonnes comme les mauvaises idées de ce concert. Nul doute que cette polémique risque d’impacter grandement sur le futur des concerts des Vocaloids. En attendant, MikuPa♪ 2011 devrait être reconduit pour une seconde prestation en mai, avant d’espérer une sortie des CD, DVD et Blu-ray après l’été.

On termine avec la playlist complète du concert, annotée avec les événements qui ont eu lieu durant le concert. Ce dernier propose donc 39 musiques (41 si l’on compte l’ouverture réalisée par Aizawa Mai).

Ouverture avec Aizawa Mai et le compositeir BuzzG

1. Symphony
2. Kakurenbo (かくれんぼ )

Début du concert :

1. Ievan Polkka ~ Hatsune Miku
2. Look this way Baby! (こっち向いて Baby) ~ Hatsune Miku
3. Two Breaths Walking (二息步行) ~ Hatsune Miku
4. Albino (アルビノ) ~ Hatsune Miku
5. Eh? Ah, Sou. (え?あぁ、そう。) ~ Hatsune Miku
Intéraction avec le public : KONBAWA !

Medley de Miku :
6. Popipo (ぽっぴっぽ) ~ Hatsune Miku
7. Torinoko City (トリノコシティ) ~ Hatsune Miku
8. Catfood (キャットフード) ~ Hatsune Miku
9. Disruptive Diva (崩壊歌姫) ~ Hatsune Miku
10. Princess Snow White is… (白い雪のプリンセスは) ~ Hatsune Miku

Arrivée de Luka sur scène :
11. World’s End Dancehall (ワールズエンド・ダンスホール) ~ Hatsune Miku & Megurine Luka

Medley de Luka :
12. Double Lariat (ダブルラリアット) ~ Megurine Luka
13. No Logic ~ Megurine Luka
14. Rip=Release ~ Megurine Luka
15. Japanese Ninja #1 ~ Megurine Luka
16. Luka Luka ★ Night Fever (ルカルカ★ナイトフィーバー) ~ Megurine Luka

Retour de Miku sur scène :
17. Musunde Hiraite Rasetsu to Mukuro (結ンデ開イテ羅刹ト骸) ~ Hatsune Miku
18. Rolling Girl (ローリンガール) ~ Hatsune Miku

Entracte (30 minutes, argh !)

Arrivée de Rin et Len :
19. trick and treat ~ Kagamine Rin and Len
20. Daughter of Evil (悪ノ娘) ~ Kagamine Rin
21. Servant of Evil (悪ノ召使) ~ Kagamine Rin and Len
22. Iroha Song (いろは唄) ~ Kagamine Rin

Medley des Kagamine
23. Meltdown (炉心融解) ~ Kagamine Rin
24. Kokoro (ココロ) ~ Kagamine Rin
25. Melancholic (メランコリック) ~ Kagamine Rin
26. Rin Rin Signal (リンリンシグナル) ~ Kagamine Rin
27. Spice! ~ Kagamine Len
28. Fire◎Flower ~ Kagamine Len
29. Packaged ~ Hatsune Miku
30. *HELLO, PLANET. (ハロー、プラネット。) ~ Hatsune Miku
31. Marginal (マージナル) ~ Hatsune Miku
32. Hatsune Miku no Gekishou (初音ミクの激唱) ~ Hatsune Miku
Intéraction : Miku parle avec le public.

33. Uta ni Katachi wa Nai Keredo (歌に形はないけれど ) ~ Hatsune Miku
34. Yellow ~ Hatsune Miku
35. Time Machine (タイムマシン) ~ Hatsune Miku
36. ARiA ~ Hatsune Miku

Fin. Le public réclame Miku.

37. Colorful x Melody (カラフル×メロディ ) ~ Hatsune Miku and Kagamine Rin
38. Melt (メルト) ~ Hatsune Miku

Les Vocaloids apparaissent sur scène pour saluer le public. Le public en redemande, Miku revient sur scène. Elle n’arrive pas à commencer sa chanson, submerger par l’émotion.

39. When the First Love Ends (初めての恋が終わる時) ~ Hatsune Miku

Miku remercie Famitsu.com pour ces clichés !

5 Réponses à “MikuPa 2011, le jour d’après : bilan, images et polémique”

  1. Alicia dit :

    Je suis partagée. D’un côté, l’abscence de l’écran spécial est ridicule, de l’autre, les réactions me semblent un peu disproportionnées… Les gens ont l’air de s’amuser au concert sur les images et les vidéos, l’ambiance y était. Je me demande si les critiques ne viennent pas majoritairement des gens restés chez eux.
    Mais avec l’hologramme, le concert aurait pu être génial. En fait, il faudrait mixer celui de cette année avec celui de l’année dernière ! ^^

  2. angeal dit :

    Avoir une qualité holographique parfaite aurait vraiment été géniale,
    comme tu dis…Pour moi,le niveau est semblable à celui de l’an dernier.

  3. Rex dit :

    La même qu’Alicia.
    Maintenant j’ai une question: 5pb, c’est pas des développeurs de jeux avant tout? Je suis surpris de retrouver leur nom ici, à moins que ces mecs là n’aient rien à voir avec les devs Japonais de Bullet Soul et Steins;Gate, mais si quelqu’un à la réponse je suis preneur.

  4. Moogle dit :

    Non tu ne te trompes pas, 5pb est simplement à la fois développeur et maison de disques (c’est pourquoi la firme est représentée par une fille avec un casque audio dans Neptunia).

  5. Rex dit :

    Ah je vois, j’étais pas au courant! En tout cas je savais pas que c’était eux qui s’occupaient des concerts Vocaloids. C’est d’ailleurs curieux que ce soit Sega qui sorte les Project Diva, du coup…
    (Et en effet, maintenant, je me souviens: http://media.giantbomb.com/uploads/3/30258/1630086-5pb1022_super.jpg <3 )

Laisser un commentaire